H/F : DIFFICILE DE SE COMPRENDRE MAIS PAS IMPOSSIBLE - 2e épisode

Mis à jour : 6 déc. 2020




Le libertinage implique la liberté de ses pratiques sexuelles (voir 1er article) mais également la liberté totale de pensées et de paroles ; Pas de complicité libertine sereine sans sincérité et honnêteté, en choisissant ses mots bien sûr, tant que cela est possible.


Mars et Venus ! Toujours ce même sujet !


La femme est sincère, fait confiance, dit ses envies, ses pensées, ses frustrations, ses déceptions, se laisse aller lorsqu'elle se sent bien.


Mais que faut-il pour qu'elle se sente bien ?


Sincérité, honnêteté, elle n'a pas envie d'entendre ce qu'elle a envie d'entendre. Elle a envie d'entendre ce qu'est l'homme, au plus profond de lui, pour mieux le connaître, tout comme lui souhaite la connaître. Elle a envie d'une certaine égalité, pas de faux semblants, pas de fantasmes juste pour l'exciter, excitation qui excite l'homme, qui souvent en bénéficie plus qu'elle au fil du temps. Car malheureusement pour elle, elle est plus empathique, plus sensible, plus compatissante mais aussi plus anxieuse, plus soucieuse de l'esthétisme, et elle arrive encore à douter d'elle-même... Elle a aussi le travers d'être une bombe à retardement !


La femme aime que l'homme s'affirme, elle aime son côté mâle dominant, autant que son côté féminin, à condition toutefois qu'il n'en n'oublie pas ce qu'elle souhaite, ce dont elle a envie elle-même, même s'il arrive qu'elle le dise moins fort... Elle aime et a besoin que l'homme fasse ce qu'il a dit qu'il ferait. Elle ne fait pas que fantasmer ; elle aime les réaliser lorsqu'ils sont facilement accessibles.


L'homme on le sait, pour la plupart, est dans la performance. Mais dans quelle performance ?


On a tendance à interpréter cette notion de performance. Elle n'est pas sexuelle, même si beaucoup plus présente chez les jeunes hommes. Cette performance est surtout dans le pouvoir, la maîtrise des choses, la domination, parfois jusqu'au souhait de la domination mentale sur la femme.


Sa domination s'exerce dans les actes, le langage, la gestion des émotions, l'affirmation et la parole (les dominants sont très bavards !)


L'homme sait être extrêmement patient lorsqu'il veut arriver à ses fins, mais sais rester dans l'instant présent ; à chaque jour suffit sa peine, dit-on ! On peut saluer cette riche qualité que la femme a parfois du mal à avoir ! !


On peut dire que personne, ni la femme, ni l'homme n'« a envie de se prendre la tête », tous deux ont besoin de légèreté, mais selon le sexe, cette phrase est mise en pratique différemment :

  • L'homme a envie d'arrêter de penser, « laisser couler », attendre que l'averse passe

  • La femme a envie que les choses soient simples, que chacun soit pris en compte, qu'on la respecte dans son besoin de sincérité

Nous en reviendrons encore à ce besoin et la nécessité de communiquer, de ne pas s'enflammer. Le silence a aussi ses vertus et favorise la réflexion « sans prise de tête »


Exprimez-vous sur ce sujet sur le forum, rubrique «Le libertinage»

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout