Etablissement pour adulte

Mis à jour : mai 23

MAJ 23/05/2021


Ou en sommes nous ?



La prudence est toujours de mise et la situation semble plus favorable, autant pour les professionnels que pour la liberté de chacun de nous.

Le port du masque reste toutefois obligatoire, mais de moins en moins à l'air libre, en terrasse notamment.

Des tests sont faits en Europe pour évaluer les conséquences des déconfinements, dans des concerts organisés par exemple.

Les résultats sont positifs, l'air reste sain, alors gardons l'espoir d'améliorations rapides.


Il est constaté que les clusters semblent s'éteindre avec l'arrivée des beaux jours


Il n'y a pas un endroit plus hygiénique qu'un établissement Libertin digne de ce nom. De plus, le virus n'est pas transmissible sexuellement parlant, proposer un Libertinage adapté aux règles sanitaires n'est pas forcement facile à mettre en place financièrement et localement, mais pas impossible avec des règles simples.


Les professionnels sont préparés, pour ceux qui pourront rouvrir ; ils sont créatifs, en ont profité pour faire des travaux, rafraichir leurs établissements, savent s'adapter, faire preuve d'imagination et se donner les moyens de faire face au contexte.


La motivation de vouloir retravailler fait d'eux des innovateurs, comme dans beaucoup de secteurs actuellement.


Ce secteur est en difficulté depuis de nombreuses années, mais ils survivent, et des établissements rouvriront, d'autres verront même le jour. Les professionnels doivent s'adapter pas seulement au virus, mais également aux changement de mentalité des clients ; ils doivent proposer des formules adaptées à chaque type de populations qui fréquentent ces établissements.


Avec le Covid, les soirées ou we privés fleurissent, les particuliers s'adaptent, s'équipent pour prévoir leurs soirées entre "amis coquins". Mais là encore, tous n'ont pas le logement ni l'espace pour recevoir ; les gites coquins font le plein et certains ont même vu le jour.


Quid des libertins qui fréquentaient les clubs et qui se sent inscrits sur les sites de rencontres. Comment vivent-ils leur libertinage, leur vie sexuelle, leur mental, car tous n'ont pas les moyens financiers ni les réseaux. Souhaitons que cela n'ait pas de répercussions sur la santé mentale et d'autres dommages collatéraux


Que sera le Libertinage de demain ?

161 vues0 commentaire